Formation de moisissure

Schimmelpilz

Humidité & croissance des moisissures

Un climat ambiant agréable est une condition sine qua non pour se sentir chez soi. La qualité du climat ambiant est influencée non seulement par la température, mais aussi par l’humidité.

En général, une humidité relative de 45% à 70% est considérée comme un climat intérieur confortable et sain.

Humidité - Bénédiction ou danger ?

Raumtemperatur Wassergehalt

Facteur de température

L’air a la propriété d’absorber l’humidité sous forme de vapeur d’eau. Cette propriété dépend avant tout de la température. Plus l’air est chaud, plus la vapeur d’eau qu’il peut absorber et la concentration de saturation augmente. Par exemple, à une pression atmosphérique normale de 1013,25 hPa, 1 m³ d’air à 0°C peut absorber un maximum de 4,8g d’eau. La même quantité d’air absorbe 9,41g d’eau à 10°C. A 20°C, l’humidité maximale est de 17,3g par m³ d’eau et par m³ d’eau.

gramm Wasser in 1m³ Luft

Facteur Humidité ambiante

Un ménage moyen libère environ 10 litres d’eau par jour grâce à la libération naturelle de l’humidité des personnes, des animaux, des plantes et des activités quotidiennes.

Personne endormie 30-50g d'eau par heure
Les gens qui font des travaux ménagers 90g d'eau par heure
Les gens qui travaillent dur 175g d'eau par heure
Plante en pot moyen 7-15g d'eau par heure
Procédés de cuisson 600-1500g d'eau par heure
Utilisation de la douche et de la baignoire 2600g d'eau par heure

Le nombre de molécules d’eau dans l’air dépend du nombre de molécules d’eau qui s’évaporent dans l’environnement (taux d’évaporation) et du nombre de recondensats (taux de condensation). L’air ne contient pas toujours la quantité maximale de vapeur d’eau qui pourrait être contenue à la température correspondante.

Le rapport, exprimé en pourcentage, de la masse réelle de vapeur d’eau à la masse maximale possible de vapeur d’eau dans l’air est le humidité relative.

L’humidité relative indique le degré de saturation de l’air en vapeur d’eau:

Avec une humidité relative de 50 %, l’air ne contient que la moitié de la quantité maximale de vapeur d’eau qui pourrait être contenue à la température correspondante. A 100% d’humidité relative, l’air est complètement saturé de vapeur d’eau.

Comme l’humidité relative dépend de la température de l’air, la capacité de stockage de l’air varie. La température de l’air à laquelle l’humidité relative est de 100 % est la température du point de rosée. Si ce n’est pas le cas, l’air sépare la vapeur d’eau sous forme de rosée.

Taupunkttemperatur in °C

Les fenêtres modernes doivent être absolument étanches au vent en raison de la réglementation sur l’économie d’énergie des fenêtres, contrairement aux fenêtres plus anciennes, elles ne permettent pas la circulation de l’air. L’humidité dans la pièce augmente. Le point de rosée se déplace vers le haut.

Ce tableau des points de rosée indique à quelles températures de surface intérieure se produit le condensat en fonction de la température ambiante et de l’humidité relative de l’air.

Exemple : A une température ambiante de 20°C et une humidité relative de 70%, la température du point de rosée est de 14,4°C.

Schimmelpilz

Si l’air humide se refroidit en dessous de 14,4 °C sur les composants froids tels que les fenêtres, sa capacité de stockage d’eau est réduite. L’air libère l’excès d’humidité sous forme de condensation qui se dépose sur ces composants froids.

Ce phénomène est particulièrement notable lorsque la chaleur est empêchée d’atteindre la fenêtre par un rideau ou des stores plissés, etc. La fenêtre se refroidit et de la condensation se produit.

Les moisissures se développent rapidement sur les vitres, dans le soffite de la fenêtre et sur les joints d’étanchéité en raison de la condensation. Si des moisissures se sont développées, les spores nuisibles doivent être éliminées le plus rapidement possible.

Ces rénovations sont généralement longues et coûteuses.

Le matériau d’étanchéité en silicone affecté doit être enlevé et scellé de nouveau par un spécialiste pour éviter les fuites et les pertes d’énergie. Les surfaces affectées doivent être traitées avec un décapant de moisissure, des agents de blanchiment chimiques, des nettoyants spéciaux ou de l’alcool à haute résistance.

Si le bois est infecté, un simple nettoyage n’est généralement pas suffisant, car la moisissure peut facilement pénétrer dans le produit naturel.

Dans ce cas, les fenêtres doivent généralement être remballées et, si nécessaire, replâtrées.

Les moisissures et l’humidité persistantes dues au point de rosée au niveau des fenêtres sont gênantes pour les propriétaires et les résidents.

Pour éviter la condensation interne, nous recommandons

Plus à chauffer, car s’il n’y a pas assez d’air chaud, la fenêtre se refroidit, malgré un bon pouvoir calorifique.

Cependant, le chauffage est connu pour avoir un impact négatif sur l'environnement et sur le compte

Alternative : ventiler davantage (pour que l’humidité sorte de la pièce).

Mais surtout en hiver, il faut veiller à ne pas trop sécher l’air , car si l’air extérieur froid, qui n’a qu’une faible humidité absolue, est chauffé à température ambiante, son humidité relative diminue fortement. Il en résulte souvent des valeurs d’humidité de l’air nettement inférieures aux valeurs recommandées par les médecins.

Une humidité trop faible endommage la peau, qui a besoin d’une humidité élevée pour ne pas se dessécher. Une rougeur de la peau ou même une inflammation de la peau peut survenir. Les muqueuses sont particulièrement à risque parce qu’elles dépendent d’une humidité élevée pour maintenir leurs fonctions. Les saignements de nez sont plus fréquents et le risque d’attraper un rhume augmente.

La ventilation, telle que recommandée, n’est ni écologique ni économique et peut même être néfaste pour la santé.

En règle générale, il faut ventiler toutes les heures entières pendant au moins cinq minutes avec les châssis de fenêtre complètement ouverts.

Les calculs montrent que cette ventilation horaire nécessite environ 6 litres d’huile de chauffage par m² et par an. Cela signifie que pour une maison unifamiliale de 140 m² de surface utile, il faut 840 litres de pétrole par an, ce qui augmente les émissions de dioxyde de carbone et le prix du pétrole d’aujourd’hui calculé sur 555€ par an.

Plus de chauffage, de ventilation et d’essuyage toutes les heures n’est pas une solution pratique à long terme.

Des études commandées par l’Institut Fraunhofer montrent qu’un volet roulant réduit la valeur U du vitrage (Ug) d’environ 1,1 W/m²K (sans volet roulant) à 0,80 W/m²K (vitrage et volet roulant).

Par conséquent, le meilleur remède contre la condensation près de la fenêtre est de l’empêcher de se refroidir et de fixer un volet roulant à la fenêtre.

Condensation de l’extérieur

Plus l’isolation thermique du vitrage isolant est bonne, plus la formation de condensation externe est probable dans certaines conditions climatiques ou, s’il y a du givre, à partir d’une couche de glace sur les surfaces extérieures des vitres.

Même à basse température, la vitre émet de la chaleur sous forme de rayonnement infrarouge. Si le ciel est sans nuage, ce rayonnement va dans l’espace, qui à son tour rayonne le froid vers la terre. Une fenêtre est un corps solide et émet plus de chaleur que l’air, qui est gazeux. Le disque devient plus froid que l’air ambiant, dont l’humidité se dépose sous forme de condensat sur le disque.

Encore une fois, la solution la meilleure et la moins chère pour éviter la condensation externe sur la surface extérieure de la fenêtre est d’empêcher la fenêtre de se refroidir en installant un volet roulant.

Le meilleur remède et le moins cher contre la condensation interne ou externe sur la fenêtre est d’empêcher la fenêtre de se refroidir en installant un volet roulant.

Catégories Santé